Aller au contenu

Éco conception graphique : pour quoi faire ?

éco conception graphique

Depuis quelques temps, j’ai envie de donner une nouvelle dimension à mon travail en proposant des créations éco-conçues. Je me suis formée à l’éco conception graphique pour approfondir cette nouvelle méthode de création et de réflexion. Mais à quoi ça sert ?

Quand ça commence par « éco », on se dit que c’est encore un truc de bobo, et qu’on essaie de racheter une bonne conscience. Mais heureusement, ce n’est pas toujours le cas.

Bien entendu, le but ultime de toute création graphique est d’attirer l’attention afin de faire passer un message, que ce soit pour vendre un produit, faire connaître un service, promouvoir un événement … Cependant, avec l’éco conception graphique, nous faisons entrer une nouvelle dimension à la création en y intégrant une réflexion responsable.

L’idée est donc de créer de manière plus responsable, en se basant sur les trois piliers dont je t’ai parlé dans cet article : C’est quoi la communication responsable ?

L’éco conception graphique, ça sert à quoi ?

L’éco conception graphique comporte plusieurs étapes qui consistent à prendre le projet dans sa globalité. C’est à dire que le graphiste n’est plus seulement un exécutant qui créer un support, mais une personne qui prend pleinement part au projet afin d’apporter son expertise et de créer un support plus adapté.

En analysant le projet dans sa globalité, nous réfléchissons à la manière dont le support va être fabriqué, diffusé, puis utilisé, jusqu’à la façon dont il va « finir sa vie ». Étant donné que nous cherchons à limiter notre impact sur notre environnement, nous réfléchirons en ce sens pour les différentes étapes.

L’éco conception d’un projet graphique, ce n’est donc pas seulement réfléchir à la façon de consommer moins de papier et moins d’encre (même si c’est une des étapes).

Dans le cadre d’un projet qui porte des valeurs de solidarité, d’écologie, ou encore de développement durable; l’éco conception graphique prendra tout son sens car nous prendrons en compte l’ensemble du projet et des parties prenantes afin de concevoir des supports plus adaptés, plus pertinents, et alignés aux valeurs du projet.

En portant des messages à impact, la création éco conçue apportera de la valeur. La communication sur l’implication vertueuse d’une entreprise lui permettra d’accroître sa valeur et de toucher une clientèle en quête d’authenticité.

Les étapes de l’éco conception graphique

L’éco conception graphique est un processus qui demande de l’engagement de la part des personnes qui travaillerons sur le projet.

Après avoir réalisé avec le porteur du projet un éco brief pour comprendre les contours du projet et du besoin, nous prendrons un peu de hauteur pour examiner le projet dans son ensemble et veiller à en réduire l’impact le plus possible.

Chaque étape de création est importante car en plus de prendre en compte l’objectif de communication, nous devons suivre notre fil rouge qui est d’éco concevoir la création.

En fonction du projet, nous serons amenés par exemple à réaliser une analyse du cycle de vie, pour réduire l’impact de la création de sa mise en œuvre jusqu’à sa fin de vie ou son réemploi.

L’étape de la création, puis de la validation du projet graphique restent les plus challengeantes pour le créatif. En effet, en plus de concevoir une création impactant, nous devons composer avec différentes « règles » ou tout du moins des bonnes pratiques pour limiter l’impact de notre création.

Comme je le répète souvent, il n’y a rien de pire que d’avoir carte blanche pour se lancer dans une création. Le fait d’avoir des guides ou des limites est un beau challenge pour réinventer une nouvelle façon de créer des supports.

Les outils de l’éco conception graphique

Je parlais justement des règles et des limites qui nous guident dans l’éco conception graphique. Certaines de ces règles relèvent du bon sens comme le fait de limiter la consommation d’encre et de papier, mais cela nécessite une gymnastique du cerveau pour composer avec les différentes notes.

Par exemple, il existe une palette de couleurs Ecobranding, créée par Sylvain Boyer. ce sont des couleurs qui nécessiteront un minimum d’encre au moment de l’impression. Mais bien sûr, toutes les couleurs ne sont pas si faciles à adapter à cette méthode, et il faut parfois savoir faire des concessions.

En plus d’utiliser les bons outils et de connaître certaines bonnes pratiques, nous devons élargir notre champ de connaissance afin de conseiller les porteurs de projets pour la suite de la création. Le graphiste n’est pas seulement un pion pour créer un support, il a aussi un rôle de conseil pour faire vivre sa création. Dans le cadre d’une éco conception graphique, nous devons être à même de conseiller le porteur de projet sur les papiers à utiliser, les types d’encres, les techniques d’impression les moins impactantes en fonction de l’envergure de son projet.

Plus qu’une technique, c’est un état d’esprit

Plus qu’une nouvelle technique de création, l’éco conception graphique est avant tout un état d’esprit dans le quel le créatif se met pour appréhender le projet et repousser ses limites créatives.

En s’impliquant dans un projet responsable, en œuvrant pour véhiculer des valeurs humaines et vertueuses, on entre dans une autre dimension. C’est pour apporter ma pierre à l’édifice que j’ai fait le choix de me former en éco conception, afin d’accompagner au mieux les projets de mes clients et de les élever à la place qu’ils méritent.

Tu souhaites discuter de ton projet avec moi ? Je te propose de réserver ton appel découverte 👇

Réserve ton
appel découverte

Un appel (ou visio) découverte 100 % gratuit et sans engagement. Pour faire connaissance, connaître tes besoins et te proposer un devis personnalisé.

Tu souhaites garder cet article pour plus tard ? Epingle-le sur Pinterest 📌

pinterest éco conception